THAMOURTH N'HARBIL
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 65 le Sam 16 Nov - 14:17
Statistiques
Nous avons 59 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Odefield1

Nos membres ont posté un total de 847 messages dans 425 sujets

LE DERNIER DE FELLAG:Choc des civilisation, c'est chic!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DERNIER DE FELLAG:Choc des civilisation, c'est chic!

Message par morad le Lun 29 Aoû - 12:39

Si vous êtes fan de Fellag vous pouvez le suivre en cliquant sue ce lien:
http://www.fellag.fr/ Après la trilogie, Djurdjurassic bled, Un bateau pour l’Australie, Le dernier chameau, et la pièce à grand succès Tous les Algériens sont des mécaniciens, l’auteur de monologues, Mohamed Fellag, revient sur scène avec un nouveau spectacle intitulé Petits chocs des civilisations. L’information a été révélée le 27 août par le site Internet de l’artiste.


A travers ce spectacle de 1h30, Fellag pose, cette fois, ses valises et son regard en France, est-il précisé dans la fiche de présentation de cette pièce théâtrale mise en scène par Marianne Epin. «En sortant de chez moi, un matin, j’achète comme à mon habitude la presse du jour, puis je rentre dans un bistrot. J’ouvre l’un des journaux, et un gros titre étalé de tout son long, de la deuxième à la troisième page, me saute aux yeux. Ce n’est pas possible ! Stupéfaction ! Ahuri, je parcours rapidement l’article. Je n’en reviens pas. J’ouvre les autres magazines. Pareil ! La même nouvelle partout : ‘‘Un sondage d’opinion affirme que le couscous est devenu le plat préféré des Français.’’ Ce n’est pas vrai… Je rêve ! Qu’est-ce qui leur arrive aux Gaulois ? Le ciel leur est tombé sur la tête ?

C’est le syndrome de Stockholm culinaire ou quoi ? Incroyable ! Le couscous est arrivé en tête de toutes les recettes qui concourent sur le tour de France de la bonne bouffe. Dites-moi chers Français de souche, derrière ce compliment exceptionnel adressé à notre plat emblématique, se cacherait-il une déclaration d’amour ? N’est-ce pas une façon détournée de nous dire que vous nous aimez enfin ? Sous le prétexte que ce sondage d’opinion selon lequel le couscous serait devenu le plat préféré des Français, mon personnage dans cette comédie suppose que ce résultat est un aveu détourné d’une affection toute nouvelle que les Français ressentent envers les Maghrébins.» Partant de cet heureux constat, il organise un show pour livrer aux Français les secrets de la préparation du couscous afin de sceller «la fraternité retrouvée».

Couscous party

Mais, comme nous sommes dans un théâtre où l’absurde le dispute au burlesque, le politique au poétique, son propos vire vite et virevolte dans toutes les directions. Le couscous devient alors un prétexte géant pour surfer joyeusement sur les graves sujets de notre temps. Petits chocs des civilisations joue sur les peurs, les méfiances et les clichés que les uns et les autres s’inventent pour se protéger… des uns et des autres.

C’est une mise en équation humoristique des grands riens et des petits tout qui sèment la zizanie entre l’Islam et l’Occident, le Sud et le Nord, la France et l’Algérie… «La France et l’Algérie qui sont mon nombril du monde, les deux mamelles de ma mère Patrie», écrit Fellag dans le résumé de ce nouveau one-man-show qui sera en tournée en France et en Belgique à partir du 5 octobre 2011. Comédien de talent connu et reconnu, Mohamed Fellag est l’auteur de plusieurs one-man-shows. Plus de 70 000 personnes ont vu sur scène Le Dernier chameau à travers l’Europe. Djurdjurassic Bled, son premier spectacle en français lui vaudra le Prix de la révélation théâtrale de l’année attribué en 1998, par le syndicat professionnel de la critique dramatique et syndicale. Il a, à son tableau de chasse, trois autres distinctions : le Prix de l’humour noir pour le spectacle Un bateau pour l’Australie, le Prix Raymond Devos pour la langue française et le prix de la francophonie SACD en 2003.

Homme de théâtre et humoriste, Fellag a fait une entrée remarquée dans l’écriture romanesque avec Rue des petites daurades (2001), L’allumeur de rêves berbères et des recueils de nouvelles. Artiste polyvalent, Fellag a fait une incursion dans le cinéma. Il a joué dans plusieurs films dont Le Gone de Chaâba de Christophe Ruggia (1998), In Challah Dimanche de Yasmina Benguigui (2001), Voisins, voisines de Malik Chibane, Fleur de sang de Myriam Mézière et, tout récemment, dans L’Ennemi intime de Florent Emilio Siri.
Ahcène Tahraoui el watan
avatar
morad

Messages : 336
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 52
Localisation : FRANCE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la thérapie de riRe

Message par Bladi le Dim 24 Juin - 16:41

smil

Bladi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum