THAMOURTH N'HARBIL
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 65 le Sam 16 Nov - 14:17
Statistiques
Nous avons 59 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Odefield1

Nos membres ont posté un total de 847 messages dans 425 sujets

HARBIL Un village tente de panser ses blessures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HARBIL Un village tente de panser ses blessures

Message par morad le Dim 3 Avr - 22:28

Les habitants de Harbil commune de Guenzet sont confrontés à de nombreux problèmes. Ladite localité est relativement touchée par le chômage, car de nombreux jeunes vivent du secteur de l'agriculture, comme elle est leur seule source de vie, mais elle ne fait plus vivre, se limitant à des cultures de substance juste pour satisfaire les besoins familiaux.

L'olivier, leur unique source de revenu, n'est plus rentable, et la production oléicole a baissé, donc le prix de litre d'huile d'olive a grimpé. Quant à l'élevage du cheptel, l'activité a été abandonnée, surtout après que les habitants se sont installés dans d'autres centres urbains, fuyant le chômage, la misère, l'insécurité et la peur.

L'état de la route reliant cette localité à la daïra de Bougaâ, notamment en temps de pluie, devient dangereuse . Les autorités ont entrepris des démarches pour la réfection des routes, et une enveloppe de plusieurs milliard de centimes a été débloquée. La plupart des habitants ont fui leur village natal vers d'autres cieux. Surtout après la décennie d'enfer. Selon quelques habitants, après le cauchemar des années de braise, la vie a repris. Mais qui peut oublier les faux barrages dressés par les sanguinaires où plusieurs innocents ont connu une fin tragique.
Après des années, ces actes ont laissé des traces indélébiles. Les gens essaient d'enterrer leurs blessures, mais il faut beaucoup de temps pour le retour à la normale. La région étant dépourvue de maternité, les femmes sont contraintes de se rendre à Bougaâ et même jusqu'à Sétif pour un éventuel accouchement. L'exode vers d'autres lieux, en raison de la détérioration de la situation sécuritaire a laissé ce village presque désert. Un seul transporteur privé active entre le chef-lieu de la commune et les autres localités avoisinantes.

Il y a lieu de signaler que Harbil est limitrophe de la commune de Guenzet et les montagnes, c'était une zone de repli pour les groupes terroristes qui ont multiplié leurs actes criminels contre les habitants de la région. Actuellement, Harbil offre l'image d'une région qui tente d'effacer ses blessures après tant d'années de souffrance.
M. Z
avatar
morad

Messages : 336
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 52
Localisation : FRANCE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum