THAMOURTH N'HARBIL
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 65 le Sam 16 Nov - 14:17
Statistiques
Nous avons 59 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Odefield1

Nos membres ont posté un total de 848 messages dans 426 sujets

4eREGIMENT DE DRAGONS à ITH YAÂLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4eREGIMENT DE DRAGONS à ITH YAÂLA

Message par morad le Dim 8 Juin - 14:17

La guerre d’Algérie (1955-1962):4eREGIMENT DE DRAGONS à ITH YAÂLA
le 15 novembre 1955, le 4e régiment de dragons est reformé à partir d’éléments de la 5e division blindée et envoyé en Algérie. Affecté à la 19e division d’infanterie, il s’installe dans la région du Guergour en petite Kabylie. Ses escadrons sont répartis autour de La Fayette, PC du Quartier et siège de la sous-préfecture (1er escadron à Titest, puis à Guenzet en 1960, 2e escadron à El Arous, 3eescadron à Beni-Hocine, 4e escadron à El-Maïn, CAS à Beni-Hafed ). Il va combattre à pied pendant toute la campagne. Il subit ses premières pertes le 5 décembre. Il participe en mars 1956 à une opération dans les Aurès-Nementcha, puis à l’opération "Espérance", qui a pour but de reconquérir le Guergour. Lors d’engagements à Beni Hafed du 1e juin au 4 juin, il met 55 rebelles hors de combat. Du 21 au 23 juin, les combats permettent d’anéantir une bande rebelle.
Le 14 juillet 1956, l’étendard prend part aux cérémonies à Paris. Le président Coty décore de la médaille militaire le brigadier chef Prat, grièvement blessé le 1e juin.
Le régiment poursuit ses opérations de pacification. Le 27 octobre 1956, au village de Djanit, 32 rebelles sont tués et 26 armes et 15 mulets chargés de matériel sont récupérés. En revanche, le 15 mai 1957 , aux environs de Beni Ourtilane, un accrochage sérieux oppose le régiment à un groupe de 200 rebelles. 8 dragons sont tués et huit portés disparus.
Fin 1957, le régiment compte des harkis dans ses rangs. Plusieurs opérations, le 15 octobre et le 2 novembre dans la région de Guenzet obtiennent des résultats probants. En 1958, les grandes bandes rebelles réfugiées dans les régions montagneuses sont peu à peu détruites ou dispersées. Cependant, le 4 mars 1958, un peloton du 1er escadron tombe dans une embuscade et perd 13 dragons et 3 conducteurs du train. Lors d’une opération dans la région de Zemmoura le 1er mai 1958, le régiment met 44 rebelles hors de combat.
En 1959, avec la fermeture des frontières, les opérations de bouclage se succèdent à un rythme élevé. Les résultats sont au rendez-vous. Cependant, le 4 avril 1959, un peloton tombe dans une embuscade et perd 15 dragons, tandis que 7 sont blessés. Le régiment poursuit les rebelles les 6 et 7 avril, et en met plus de 40 hors de combat. A partir de l’été 1959, les commandos de chasse renforcent l’action du régiment qui maintient sa pression dans sa zone opérationnelle. En 1960, la pacification est pratiquement accomplie. Le 28 mars, le capitaine Gauthey, commandant le 1erescadron trouve la mort au cours d’un accrochage à l’est de Guenzet. En Août 1961, suite à la dissolution du 20e dragons, le régiment compte désormais 7 escadrons, puis 8 le 1er octobre. Il s’organise en deux groupes d’escadrons, chacun responsable d’un secteur du Guergour. Les opérations visant à désarmer l’adversaire et à détruire son infrastructure s’enchaînent jusqu’à la trêve le 20 mai 1961. Le régiment est dissous le 1er juin 1962. Il quitte Alger le 19 juin.
La source:http://cavaliers.blindes.free.fr/rgtactive/4dragonsh.html
avatar
morad

Messages : 336
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 52
Localisation : FRANCE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum